Blog

Par : Caroline Young
| 30 novembre 2016

Faire travailler les aînés, c’est leur vouloir du bien !

Et si nous arrêtions de plaindre les retraités qui doivent continuer à travailler après leur retraite ? Aux États-Unis, au Japon, la question n’en est pas une puisque le fait de travailler après la retraite est chose courante. En France, où 10% des 65 ans et plus vivent sous le seuil de pauvreté contre 12,5% des moins de 65 ans, la question est vécue comme un scandale. Pourtant, en 1970, la France comptait 3,5 millions de pauvres de plus de 65 ans ; elle en compte trois fois moins en 2013. Le 27 août 2012, Le Monde plaignait « ces retraités contraints de reprendre un emploi ».

les seniors retraités actifs sont en meilleure santé que les retraités inactifs

Ainsi, d’après l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS), 500 000 retraités retravailleraient aujourd’hui contre seulement 120 000 en 2005. Depuis 2009, la loi permet un cumul intégral de la pension et d’un revenu d’activité sous toutes ses formes, que ce soit en tant que salarié ou d’indépendant. Elle a favorisé cette croissance. Tous les retraités actifs ne sont pas dans la misère. « Le portrait-robot du retraité actif correspond à un homme, dans six cas sur dix, encore jeune – plus de la moitié ont moins de 65 ans – avec des revenus relativement élevés (1 600 euros de pension en moyenne). Pour environ la moitié d’entre eux, il s’agit d’une activité à temps partiel, souvent chez le même employeur qu’avant la retraite ».

On plaindra certes les travailleurs manuels, usés par leur activité, qui doivent reprendre un travail alors qu’ils bénéficient d’une espérance de vie inférieure à celle d’autres catégories professionnelles. On plaindra les femmes seules qui ont cotisé de manière insuffisante et qui doivent retravailler pour pallier des carrières incomplètes. Pour les autres, il s’agit d’une chance car les seniors retraités actifs sont en meilleure santé que les retraités inactifs.

Tous les articles

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir notre actualité

SUR TWITTER