Blog

Digital brain surrounded by binary

Savoir-faire et Transmission: difficile, long mais impératif

La transmission des savoirs et savoir-faire ne résulte pas seulement de la compilation de procédures. Cela reviendrait à oublier la forte part des savoirs et procédures non écrites, des tissus relationnels patiemment construits qui viennent compléter et enrichir le savoir académique mais qui sont moins aisés à transmettre car relevant parfois de l’impalpable. Repérer les seniors experts et les intégrer à un vivier de compétences, comme le fait Experconnect, est l’une des meilleures voies pour assurer la conservation et la transmission des savoirs et des compétences – mais la tâche n’est pas des plus aisées. En effet, au regard du jeune ingénieur, le quadra-génaire qui l’encadre et lui évite les erreurs que lui-même a déjà commises est déjà un expert alors qu’il est encore loin de la retraite.

La formation des séniors : mission indispensable pour les entreprises

Ailleurs, l’expert est un tuteur vétéran : « Chez Areva, les seniors-experts sont des ingénieurs en fin de carrière invités à prolonger leur activité au-delà de la retraite pour accompagner les projets de nouvelle génération technologique ». D’autres experts seniors sont valorisés en qualité de stratèges. L’ingénieur qui a accompagné durant trente ans des projets de centrales thermiques ou nucléaires en Russie ou en Chine ne se réduit pas à un technicien. Les cas d’école qu’il a vécu, les embûches, tout autant politiques que techniques qu’il a déjouées pour faire aboutir le projet, en ont fait un expert du jeu d’échecs grandeur nature. Alors comment préserver, développer, transmettre la compétence de ces experts ? D’abord, en veillant à ce qu’ils soient toujours en position de conforter leurs compétences, notamment en ayant accès aux outils d’information, en leur offrant des formations complémentaires – de langues par exemple – et en réalisant avec eux un bilan de compétences et de carrière afin d’anticiper la suite de leur activité y compris au-delà de la retraite.

Aider le passage du « savoir comment on fait » au véritable savoir-faire

Le futur retraité va bénéficier d’un entretien d’expérience, au cours duquel l’entreprise va valider ses compétences clés et voir dans quelle mesure il peut les transmettre son savoir avant son départ ou continuer à diffuser son savoir une fois sa retraite prise. Viendront ensuite les offres de collaboration sous forme d’essaimage ou via la direction d’une filiale, la création d’une société. Elles doivent être accompagnées de formations spécifiques à la nouvelle position, car un cadre ne devient pas dirigeant ou consultant par sa seule force d’âme. Sa tâche première est d’organiser le déblocage d’une situation inextricable dans une entreprise et de la transmission des savoirs qui permettront aux personnels de ne plus tomber dans le même piège.

Experconnect a donc mis au point une offre globale qui permet à l’entreprise de se constituer un pool de compétences pour assurer la transmission des savoirs et poursuivre l’accès à des savoirs essentiels pour ses activités.

Tous les articles

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir notre actualité

SUR TWITTER